L’arnica

L’arnica des montagnes dont le nom latin est Arnica montana L. est une belle Asteraceae de couleur jaune-orangée qui a plus d’un tour dans son capitule. Comme son nom l’indique, elle affectionne les régions montagneuses de l’Europe. En France, elle est présente dans les massifs des Pyrénées et des Alpes, le Massif central, le Morvan, les Ardennes et les Vosges. Toutefois, l’agriculture intensive a entrainé la raréfaction de cette magnifique plante médicinale qui fait, désormais, partie des espèces protégées. Elle a, longtemps, été considérée comme une plante magique.

Rejoignez-nous, rejoignez SalviaMédica, la formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne et en libre service !

Grâce un abonnement annuel de 15 euros vous avez accès à de nombreuses vidéos gratuites et payantes !

Prenez soin de vous, efficacement, agréablement et naturellement, grâce à SalviaMédica !

Cliquez sur le texte en bleu pour davantage d’informations !

 

Des formes variées

Une des formes galéniques les plus connues est, très certainement, les granules homéopathiques prises, par voie orale, en préventif, avant une opération chirurgicale, ou en curatif en cas de chutes ou de chocs physiques. Tandis qu’en phytothérapie, il sera utilisé sous forme d’onguent, de pommade ou de macérât huileux à appliquer localement. Car notre petite protégée présente une certaine toxicité due à la présence de lactones sesquiterpéniques qui la réserve, à l’usage externe, par application sur une peau saine non lésée.

L’arnica au scanner 

La plante est riche en dérivés terpéniques avec des lactones sesquiterpéniques notamment de l’hélénaline et de la dihydrohélénaline, des caroténoïdes qui lui donnent sa couleur et une essence. Elle contient aussi des polyphénols notamment des flavonoïdes, peu courants, des acides phénols et des coumarines qui agissent sur la circulation sanguine. Des alcaloïdes pyrrolizidiniques sont présents à l’état de traces. Comme pour la plupart des végétaux, sa composition quantitative dépend de son lieu de pousse.

Les propriétés de l’arnica

L’arnica est avant tout connu pour ses propriétés anti-ecchymoses, anti-hématomes. Une pommade ou le macérât huileux sera appliqué, avec beaucoup d’efficacité, après une chute ou un coup afin d’éviter les bosses et les « bleus ». Car elle est aussi anti-inflammatoire, antalgique et décontracturante musculaire. En massage, elle sera idéale pour soulager toutes les douleurs ostéo-articulaires et musculaires. Et elle donnera le meilleur d’elle-même associée à certaines huiles essentielles comme celles d’hélichryse italienne, d’eucalyptus citronné, de laurier noble ou de romarin à camphre.

Ses précautions d’emploi

L’arnica est utilisé, en phytothérapie, depuis l’Antiquité. Il est une plante connue de tous qui pourrait sembler banale. Pourtant, il présente une certaine toxicité qui entraine des contre-indications. Il déconseillé par voie orale, excepté sous la forme de granules homéopathiques car il peut provoquer des céphalées, des douleurs abdominales, des palpitations cardiaques, des troubles respiratoires… Il est déconseillé de l’appliquer sur des plaies ouvertes car il peut entrainer des réactions dermatologiques toxiques. Il est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes allergiques aux Astéracées.

Une herbe solaire

L’arnica est la plante des enfants et des grands turbulents. Les Autorités de Santé Européennes le préconisent, par voie locale, pour soigner les hématomes. Il est, parfois, difficile de remonter le temps avec « l’herbe aux chutes » car elle est souvent confondue avec le genre « Doronicum » comme la doronic d’Autriche qui fréquente les mêmes près alpins.

Si vous partez, cet été, en montagne, vous aurez, très certainement, la chance de rencontrer des fleurs d’arnica dont la magnifique couleur attirera, forcément, votre regard. Prenez le temps de l’observer afin qu’elle vous insuffle toute l’énergie salvatrice qu’elle contient.

Je vous souhaite une agréable journée et vous adresse toute ma chaleureuse bienveillance ! Cher(e)s ami(e)s des plantes, à très bientôt !

Dr Pascale Gélis Imbert L’Actu au naturel

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This