L’arnica de l’aroma !

L’hélichryse italienne est le soleil de l’aromathérapie ! Son nom latin, Hélichrysum italicum, vient des mots grecs « helios » et « chrysos » qui signifient “soleil d’or”. Elle appartient à la famille des Asteracées et pousse en Corse, dans les Alpes Maritimes, dans les Landes et même sur l’île de Noirmoutier. Elle est aussi appelée « immortelle » car c’est la fleur qui ne fane jamais ! L’espèce « Italienne » vient du fait qu’elle fut découverte en Italie et qu’il ne faut pas la confondre avec sa cousine de Madagascar. Son odeur très particulière fait partie des notes de cœur à la fois florale et épicée.

Une des huiles essentielles de la circulation sanguine

L’huile essentielle d’hélichryse italienne soutient la circulation veineuse, notamment, la micro-circulation. Elle est riche en esters avec une teneur voisine de 50 % dont de l’acétate de néryle qui lui donne des activités antispasmodiques et antalgiques puissantes. Elle contient aussi des monoterpènes, des sesquiterpènes, des monoterpénols et des cétones dont des italidionnes qui ne présentent pas de neurotoxicité, et quelques traces de coumarines. Elle est l’huile essentielle des chocs physiques et psychologiques, des petits et des grands turbulents !

Quelques gouttes suffisent

Après une chute, un choc, un coup, mettez une goutte d’huile essentielle d’hélichryse italienne au niveau du choc et massez. Renouvelez l’application toutes les 30 min pendant 3 heures. Si la partie endolorie est importante, mettez dans le creux de votre main un peu de macérât huileux d’arnica, ajoutez 2 à 4 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse et massez pendant 2 à 3 minutes, toutes les heures pendant 3 à 4 heures.

Pour soulager des jambes lourdes

Mettez dans un flacon en verre brun de 50 ml préalablement nettoyé :

HE de cyprès                                      3 ml, soit 90 gouttes

HE de lentisque pistachier                 3 ml, soit 90 gouttes

HE d’hélichryse italienne                   2 ml, soit 60 gouttes

HV de calophylle inophyle (50%) + macérât huileux d’arnica (50%)                       QSP 50 ml

Prenez 5 à 10 gouttes du mélange et massez les jambes, du bas vers le haut, matin et soir, pendant 2 à 3 semaines. Cette synergie d’huiles essentielles peut aussi être appliquée en préventif quand vous savez que vous allez rester longtemps debout ou que vous allez prendre l’avion.

Attention cette préparation aromatique est déconseillée aux personnes ayant eu des antécédents personnels ou familiaux de cancers hormono-dépendants.

Je vous invite à prendre, en même temps, des infusions de vigne rouge, de feuilles de noisetier ou d’hamamélis ou de l’extrait hydroalcoolique de marron d’Inde.

 

Pour soulager les courbatures ou les douleurs musculaires

Mettez dans un flacon en verre brun de 50 ml préalablement nettoyé :

HE d’eucalyptus citronné                              6 ml, soit 150 gouttes

HE de romarin à camphre                             4 ml, soit 90 gouttes

HE d’hélichryse italienne                               2 ml, soit 60 gouttes

HV de calophylle inophyle (50 %) + macérât huileux d’arnica (50 %)                   QSP 50 ml

Après un effort violent ou inhabituel, prenez 5 à 6 gouttes du mélange et massez le muscle sollicité pendant 2 à 3 minutes, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 4 jours.

Un extrait aromatique solaire

L’huile essentielle d’hélichryse est le soleil de l’aromathérapie ! Elle diffuse, avec élégance et douceur, sa chaleur et son efficacité dans tout l’organisme de celles ou de ceux qui savent l’apprécier ! Malheureusement, elle est un peu chère mais une faible quantité est suffisante. Alors n’hésitez pas à vous offrir cet extrait végétal précieux et utilisez-le à bon escient et avec parcimonie.

L’automédication est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancers hormono-dépendants, aux bébés et aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes âgées, aux personnes fragiles (asthmatiques, allergiques, épileptiques, insuffisants hépatiques ou rénaux) et sous traitement médicamenteux. Dans ces cas, l’avis d’une personne compétente en aromathérapie est vivement recommandé.

 

Pascale Gélis Imbert

Docteur en pharmacie

“Mon grand Manuel des huiles essentielles”

 

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This