L’huile essentielle de myrte vert

Le myrte vert est actuellement en pleine floraison sur la Côte d’Azur et en Corse ; ses fleurs, d’une beauté remarquable, ponctuent, de leur couleur blanche, tous les massifs sauvages. Son nom latin est Myrtus communis et son chémotype est le “cinéole”. Il est le chef de file de la famille des Myrtacées dont font partie les eucalyptus et les Mélaleucas. Le myrte comme l’encens, la myrrhe ou encore nard de l’Himalaya fait partie de ces substances végétales sacrées présentes dans de nombreuses religions. Dans la bible, il est un symbole d’amour, de générosité divine et de paix. Dans la religion juive, il sert à confectionner l’Agouda pour célébrer la fête de Souccot.

Rejoignez-nous, rejoignez SalviaMédica, la formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne et en libre service !

Grâce un abonnement de 15 euros vous avez accès à de nombreuses vidéos gratuites et payantes !

Prenez soin de vous, efficacement, agréablement et naturellement, grâce à SalviaMédica !

Cliquez sur le texte en bleu pour davantage d’informations !

 

Sa divine fragrance

Comme de nombreuses Myrtacées, la fragrance de l’huile essentielle de myrte peut surprendre par sa note de tête fraîche, verte et florale et sa note de fond boisée et ligneuse. Elle induit un grand calme intérieur, une douce chaleur tandis que la respiration et l’activité cardiaque s’apaisent et se régulent. Les anciens avaient bien perçu cette sensation d’harmonie, d’état de détente et d’équilibre qu’elle génère car elle a longtemps servi à demander la grâce divine pour les mourants.

Ses propriétés médicinales 

L’huile essentielle de myrte vert contient environ 60 % de monoterpènes, 30 % d’oxydes dont du 1,8 cinéole et des traces d’esters, d’éthers, de sesquiterpènes, d’aldéhydes terpéniques et de monoterpénols. Cette association monoterpènes et oxydes va donner à cette huile essentielle des propriétés anti-infectieuses, anti-catharrales et expectorantes puissantes. Elle sera une grande huile de la sphère broncho-pulmonaire. Elle est préconisée pour soulager les toux grasses et pour calmer les toux sèches.

Prenez, dans le creux de votre main, environ 3 ml d’huile végétale de noyaux d’abricot. Ajoutez deux gouttes d’huile essentielle de myrte vert. Mélangez et massez le thorax au niveau des poumons en remontant vers la gorge et le cou. Réalisez ce massage, deux à quatre fois par jour, pendant cinq à six jours, en cas d’infection ORL et/ou pulmonaire mais aussi pour soulager la toux des fumeurs.

Une activité thyroïdien-like

L’huile essentielle myrte vert est hormon-like et, plus particulièrement, thyroïdien-like. Elle soutient la glande thyroïde dans sa fonction de production de l’hormone thyroïdienne T4. Elle va donc être préconisée en cas d’hypothyroïdie légère et déconseillée en cas d’hyperthyroïdie. Tandis que l’huile essentielle de myrrhe, il ne faut pas les confondre, est conseillée en cas d’hyperthyroïdie légère. Il est bien entendu qu’une l’huile essentielle ne peut, en aucun cas, remplacer un traitement médicamenteux à base d’hormones thyroïdiennes de synthèse.

A partir de 50 ans

Demandez à votre médecin traitant, dans le cadre d’un bilan sanguin global, un dosage des hormones thyroïdiennes. Si vous avez une légère hypothyroïdie, mettez dans le creux de votre main, environ 3 ml d’huile végétale d’argan. Ajoutez une à deux gouttes d’huile essentielle de myrte vert. Mélangez et appliquez la préparation sur le visage et le cou jusqu’à sa base, là où est située la glande thyroïde. Réalisez ce massage pendant une à deux minutes, tous les soirs, pendant 21 jours. Ce soin aromatique aura de multiples effets. Il permettra de soutenir votre glande thyroïde ; il sera un excellent antirides et agira sur votre système nerveux central favorisant votre endormissement.

Une tradition de l’île de Beauté

En Corse, il est d’usage d’utiliser les baies de myrte pour fabriquer une liqueur à consommer avec modération. Séchées, elles sont, aussi, utilisées pour aromatiser la charcuterie, les farces ou les pâtés. Elles peuvent être incorporées à des sauces afin d’accompagner des viandes grillées. Tandis que les feuilles s’utilisent comme celles de laurier noble pour aromatiser dans de nombreux plats. Je vous inviterai toujours à utiliser la plante plutôt que l’huile essentielle pour vos préparations culinaires ! Je vous souhaite une agréable journée et vous adresse toute ma chaleureuse bienveillance ! Cher(e)s ami(e)s des plantes, à très bientôt !

Dr Pascale Gélis Imbert L’Actu au naturel

 

4 Commentaires

  1. Marie Blanche FAUCHEUX-MATTER
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonsoir,
    Merci pour cette belle description de cette plante que “j’affectionne” en particuliers, je souhaiterais juste une précision quant à son emploi pour l’endormissement. Faut-il procéder de la même façon que pour l’hypothyroïdie, c’est à dire massage à la base du cou ou autre méthode à utiliser? Bien cordialement.

    Réponse
  2. Pascale Gélis Imbert
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour Marie Blanche, tout à fait. Pendant ce petit massage du soir respirez lentement et profondément afin que l’HE de myrte agissent sur votre système nerveux central et vous permette de vous endormir comme un bébé.
    Je vous souhaite une agréable journée.
    Pascale GI

    Réponse
  3. Farinelle
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour Pascale,

    L’HE de Myrte vert peut-elle être utilisée dans le cadre d’une Thyroïdite d’Hashimoto? Traitement hormonal déjà d’application. Le but serait de diminuer les doses d’hormones de substitution. Suivi serait fait par l’endocrinologue.

    Merci d’avance,

    Belle journée,

    Bernadette

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour Bernadette, pourquoi pas en complément du traitement médicamenteux. Parlez-en à votre endocrinologue car un suivi médical est impératif.
      Belle journée Bernadette.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This