Le romarin, une panacée !

Le romarin (Rosmarinus officinalis L.) est, comme le thym, une plante incontournable en phytothérapie comme en aromathérapie. Elles sont des panacées ! Cette Lamiacée est une fameuse « aromatique » ! La plante contient de nombreux constituants actifs, des polyphénols (acides phénols, flavonoïdes), des dérivés terpéniques et une essence extraite par distillation par entrainement à la vapeur d’eau pour donner de belles huiles essentielles.​ Les usages ancestraux du romarin sont nombreux. Dans l’Antiquité, les égyptiens, les romains et les grecs s’en servaient à des fins culinaires, médicinales ou divinatoires. Les intellectuels en faisaient des couronnes afin de stimuler leurs facultés mentales d’où son nom populaire « d’herbe aux couronnes » ou « d’herbe aux souvenirs ».

De la plante à l’huile essentielle

L’huile essentielle (HE) de romarin présente de nombreux chémotypes (CT) ce qui signifie que la molécule active majoritaire peut varier en fonction du lieu de pousse de la plante. Il existe l’huile essentielle de romarin CT verbénone, CT camphre ou encore CT 1,8-cinéole et CT α pinène ; chaque HE chemotypée présente des propriétés thérapeutiques différentes. Les activités antioxydantes, hépato-protectrices, anti-infectieuses, myorelaxantes, anti-inflammatoires et tonifiantes du romarin en font une plante incontournable à toujours avoir sous la main, dans un pot ou dans son jardin.

Une infusion antioxydante qui protège et soutient votre foie

Mettez une cuillère à soupe rase de sommités fleuries de romarin dans 250 ml d’eau frémissante, arrêtez le feu couvrez et laissez infusez pendant une quinzaine de minutes (min). Buvez deux tasses, par jour, une le matin et une à midi pendant 15 à 21 jours.

Un soin aromatique pour soulager les douleurs lombaires et cervicales

Mettez, dans le creux de votre main, environ 3 ml de macérât huileux d’arnica, ajoutez 2 gouttes d’HE de romarin à camphre, 2 gouttes d’HE d’eucalyptus citronné et 2 gouttes d’HE de gingembre. Mélangez et masser l’endroit douloureux pendant 2 à 3 min, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours. Si la douleur persiste consultez un médecin.

Le romarin améliore les facultés cognitives notamment dans la maladie d’Alzheimer

Respirez profondément de l’huile essentielle de romarin CT cinéole, à même le flacon, le matin, pendant 5 à 7 jours. Renouvelez cette expérience olfactive tous les mois.

Le soleil dans vos assiettes

Le romarin entre dans la composition du fameux “bouquet garni” provençal au même titre que le laurier noble, le thym, l’origan… Sa présence donnera à vos plats une saveur ensoleillée et permettra une meilleure digestion. Le romarin est utilisé, depuis la nuit des temps, pour ses grandes qualités médicinales. Observez, découvrez, goutez, sentez cette plante, toute simple, d’une incroyable richesse ! Retrouvez le romarin dans la WebFlore en cliquant sur la photo de la fleur ! C’est ludique, sympa et intéressant !

Pascale Gélis Imbert-Docteur en pharmacie-“Mon grand manuel des huiles essentielles”

Ne pas oublier : demandez toujours conseil à votre médecin en cas de grossesse, d’allaitement, de traitement médicamenteux et pour les enfants de moins de 12 ans. Toutes les huiles essentielles sont déconseillées pendant les trois premiers de la grossesse. Avant d’utiliser une huile essentielle, mettez une goutte dans le creux de votre coude. Si aucune rougeur n’apparait après 30 à 45 min, c’est qu’elle vous convient. Evitez tout contact entre une huile essentielle et les yeux. Pour toutes les préparations, respectez les protocoles décrits.

2 Commentaires

  1. Raymonde
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour,
    Je suis surprise que vous recommandiez d’utiliser les sommités fleuries pour l’infusion, je pensais qu’on ne trouvait que des feuilles pour infuser … ce qui m’est déjà arrivé de pratiquer, d’ailleurs !
    Merci pour votre attention.

    Réponse
    • Pascale Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonsoir Raymonde, effectivement la Pharmacopée recommande la feuille cependant la sommité fleurie est aussi adaptée, car riche en feuilles, et plus facile à récolter. C’est ce que j’utilise pour mes infusions.
      Belle fin de journée.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations

Cadeau de Bienvenue

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr
A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This