L’huile essentielle de giroflier

Cher(e)s ami(e)s des plantes, bonjour !

Tout le monde connait les clous de girofle que l’on utilise pour donner du goût à un pot au feu ou autres préparations culinaires. Les anciens les ajoutaient aux plats pour les conserver et les préserver d’un éventuel développement microbien. Nos grand-mères en piquaient les oranges afin d’éloigner les mites qui envahissaient les placards et les armoires. Car ils synthétisent une essence puissante et très particulière.

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Rejoignez-nous, rejoignez SalviaMédica, la formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne et en libre service !

Grâce un abonnement annuel de 15 euros vous avez accès à de nombreuses vidéos gratuites et payantes !

Prenez soin de vous, efficacement, agréablement et naturellement, grâce à SalviaMédica !

Cliquez sur les textes en bleu pour suivre les liens !

 

Le giroflier

Les clous de girofle, plus précisément, de girofliers sont les boutons floraux, cueillis non éclos et séchés, d’un petit arbre, le giroflier, originaire de Madagascar. Il est cultivé à grande échelle à La Réunion, aux Antilles et en Indonésie. Il appartient à la famille des Myrtaceae comme les eucalyptus, le myrte ou encore l’arbre à thé et le niaouli. Une famille botanique riche en plantes aromatiques !

Selon la théorie des signatures

Son nom latin est Syzygium aromaticum ou Eugenia caryophyllata, « Eu-génia » signifiant « bien né ». Sainte Eugénie est d’ailleurs la patronne des sages-femmes. Selon la théorie des signatures, le bouton floral non éclos symbolise la matrice féminine dans laquelle se développe l’enfant à naître. Pour certains, il évoque le fœtus avec les sépales rouges rappelant le sang du placenta et les sépales blancs, le lait maternel.

Une utilisation féminine ancestrale

De plus, l’huile essentielle de clou de giroflier, comme celle de palmarosa (Cymbopogon martinii), induit des contractions utérines. Dans certaines régions du monde, les sages-femmes massent le bas du dos des parturientes avec une macération de clous de giroflier et d’herbes de palmarosa afin d’accélérer ou de provoquer l’accouchement qui a lieu sans douleurs grâce au pouvoir antalgique et anesthésiant des essences.

 

Sa composition chimique

L’huile essentielle de giroflier contient environ 80% de phénols dont de l’eugénol. A forte dose, elle peut être toxique pour le foie. Elle est aussi dermocaustique ce qui signifie qu’elle provoque des brûlures sur la peau et les muqueuses. Elle sera à manipuler avec précision et précaution.

Elle contient aussi environ 10% d’esters dont 8% d’acétate d’eugényle et 1% de salicylate de méthyle, 5% de sesquiterpènes, environ 1% de sesquiterpénols, de monoterpènes, de monoterpénols, d’oxydes, d’aldéhydes terpéniques et de cétones.

Ses activités thérapeutiques

Toutes les huiles essentielles à phénols comme le thym à thymol, par exemple, sont de puissantes anti-infectieuses. Elles sont antibactériennes, antivirales, antifongiques et antiparasitaires. Par voie orale, pour toutes les infections, comme les sinusites, la grippe, les bronchites, les cystites… elles seront diluées dans une cuillerée à café de miel à raison de 2 gouttes, trois fois par jour pendant 5 à 7 jours. Le clou de giroflier est l’apanage des sages-femmes mais aussi celui des dentistes. Car l’huile essentielle est une excellente antiseptique et antalgique pulpaire.

 

Pour soigner les aphtes

Elle sera d’une grande utilité, associée à l’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis), pour soigner les aphtes. Mettez dans un verre, 2 ml de macérât huileux de millepertuis et ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle de laurier noble et 1 goutte d’huile essentielle de giroflier. Mélangez. À l’aide d’un coton-tige, appliquez le mélange sur l’aphte, 4 à 6 fois par jour, jusqu’à amélioration des symptômes. Si les aphtes sont nombreux, prenez un verre et mettez 1 cuillerée à café de faisselle. Ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle de laurier noble et 2 gouttes d’huile essentielle de giroflier. Mélangez. Ajoutez un peu d’hydrolat ou d’infusion de thym. Mélangez. Faites un bain de bouche et gardez-le en contact avec les muqueuses, pendant 1 à 2 minutes. Effectuez cette opération, 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours.

 

Une huile essentielle spécifique

L’huile essentielle de giroflier possède de nombreux atouts et certaines spécificités ! C’est une grande anti-infectieuse, une grande tonique notamment pour les muscles utérins qu’elle stimule. Les clous de giroflier sont utilisés depuis la nuit des temps, dans toutes les civilisations et dans pratiquement toutes les médecines, c’est dire leur efficacité ! Pour soulager des gencives enflammées ou autre désagrément buccal, n’hésitez pas à en sucer, tout simplement !

Je vous adresse toute ma chaleureuse bienveillance et vous dis, cher(e)s ami(e)s des plantes, à très bientôt !

Dr Pascale Gélis Imbert L’Actu au naturel

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This