L’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille est une plante aromatique qui pousse communément en France. Avant d’être une huile essentielle, elle est une très belle plante médicinale. Son nom latin est Achillea millefolium et elle appartient à la grande famille des Asteraceae comme le pissenlit ou l’artichaut.  Pourtant ses inflorescences formées par de nombreux petits capitules regroupées en corymbe pourrait faire penser à une Apiaceae. Son nom « Achillée » vient de la légende selon laquelle Achille, héros de la guerre de Troie, l’aurait utilisée pour guérir ses plaies et celles de ses soldats, après les combats. « Millefeuille » fait référence à ses nombreuses feuilles doublement pennées, elle semble en avoir mille !

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Rejoignez-nous, rejoignez SalviaMédica, la formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne et en libre service !

Grâce un abonnement annuel de 15 euros vous avez accès à de nombreuses vidéos gratuites et payantes !

Prenez soin de vous, efficacement, agréablement et naturellement, grâce à SalviaMédica !

Cliquez sur les textes en bleu pour suivre les liens !

 

Sa composition chimique

L’achillée millefeuille contient de nombreux polyphénols avec des flavonoïdes, des acides phénols, des coumarines et des tanins en faible quantité. Elle est aussi riche en dérivés terpéniques dont des lactones sesquiterpéniques et une essence. Elle contient aussi quelques alcaloïdes. Distillée par entrainement à la vapeur d’eau, elle donne une huile essentielle riche en sesquiterpènes dont du chamazulène qui lui donne sa belle couleur bleue mais aussi en monoterpènes, en monoterpénols, en oxydes, en cétones avec notamment du camphre et un peu de thuyone, en esters et en sesquiterpénols.

Ses propriétés thérapeutiques

La plante grâce à la présence des lactones sesquiterpéniques est une tonique amère avec des propriétés cholérétiques. Les composés phénoliques font d’elle une plante de la circulation sanguine. Elle est la maitresse du sang. Elle a aussi le pouvoir de normaliser de nombreuses affections grâce à des propriétés anti-inflammatoires, antispasmodiques, antalgiques, digestives, antioxydantes et antibactériennes. car elle est emménagogue avec une activité progesteron-like. Son essence est connue pour lui donner des vertus hémostatiques, vulnéraires et cicatrisantes. D’ailleurs, lors de la première guerre mondiale, elle était un des remèdes de la trousse de secours des fantassins d’où ses noms vernaculaires « d’herbe aux soldats » ou « d’herbe aux militaires ». La présence de chamazulène en fait une excellente anti-allergique et antiprurigineuse à n’utiliser que par voie locale.

Une plante avant-gardiste

Malgré ses usages ancestraux très « guerriers », l’achillée millefeuille est considérée comme une des grandes plantes de la femme. Elle est l’Amazone de la phytothérapie ! elle est à la fois puissante et subtile, forte et douce, masculine et féminine. Même si la plante est assez facile à prendre par voie orale et locale, son huile essentielle devra être utilisée avec précautions et parcimonie car elle est à la fois neurotoxique, abortive et hormon-like.

Je vous adresse toute ma chaleureuse bienveillance et vous dis, cher(e)s ami(e)s des plantes, à très bientôt !

Dr Pascale Gélis Imbert L’Actu au naturel

 

2 Commentaires

  1. MOISDON Denise
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    J’ai acquis votre ouvrage “Mon grand manuel des huiles essentiels” que je lis lentement car je suis une néophyte dans la médecine par les plantes. Souffrant d’une hyper réactivité aux produits tant chimiques que naturels, je suis aussi devenue sensible aux ondes. Je m’intéresse à l’achillée pour soigner mes maux de tête (visage rouge et congestion cérébrale avec augmentation de la tension) induits par une exposition aux ondes de nature multiple à savoir wifi, antennes-relais et 4G, téléphones portables mais aussi téléphones Dect (ou Dcet) dont nul ne se méfie et qui sont pourtant très délétères. Pensez-vous que cette plante pourrait m’apporter un bienfait en amont ou en aval de l’exposition? D’avance, merci

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour Denise, je comprends votre problème et je compatis. Je sais qu’il existe des méthodes pour se protéger cependant je ne connais pas l’activité de l’achillée dans ce domaine.
      Je vous souhaite une agréable journée.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This