Les hydrolats

Quand on a de beaux produits entre les mains, on a envie de les faire découvrir au plus grand nombre. Les hydrolats ont longtemps été considérés comme des sous-produits de la distillation, le procédé d’extraction permettant d’obtenir des huiles essentielles à partir de plantes aromatiques. Ils sont des extraits aqueux, d’une partie – les fleurs, les feuilles, les écorces, le bois ou les fruits/graines – d’une plante aromatique, obtenus par distillation par entraînement à la vapeur d’eau. À la sortie de l’alambic, ils sont recueillis dans un vase de décantation, dans lequel ils sont, en général, situés au-dessous l’huile essentielle ; ils présentent un aspect plus ou moins laiteux (voir photo ci-contre).

Entre infusion et huile essentielle

Les hydrolats pourraient être comparés à un mélange entre une infusion et une huile essentielle. Ils contiennent les molécules polaires et moins polaires et de faible poids moléculaire de la plante et 1 à 5 % d’huile essentielle. Certains hydrolats, de bonne qualité, sentent, d’ailleurs, la fragrance de l’huile essentielle correspondante.

 

Les nombreux avantages des hydrolats

Pendant longtemps, les hydrolats étaient jetés car dénués d’intérêt. Enfin la pharmacie et la cosmétique s’intéressent à eux car ils contiennent de nombreuses molécules actives et sont dénués d’effets secondaires. Ils sont de véritables produits de soin qui possèdent différents avantages lorsqu’ils sont administrés par voies orale et locale.

  • Ils sont utilisables tels quels, sans préparation, sans dilution préalable.
  • Ils peuvent être utilisés, en toute sécurité, chez les personnes dites sensibles ou fragiles, notamment par les femmes enceintes, allaitantes et pour les bébés.
  • Ils sont 100 % naturels et 100 % d’origine végétale. Ils ne contiennent pas de molécules de synthèse (conservateurs, arômes…).
  • Ils sont des produits de soin pour la peau et le cuir chevelu. Bon nombre d’entre eux sont adoucissants, apaisants notamment pour les peaux irritées, agressées ou prurigineuses.
  • Par voie orale, ils agissent sur de nombreux systèmes comme le système nerveux, avec, notamment, l’eau de fleur d’oranger, le système cardiovasculaire, le système digestif, car ils sont apaisants, drainants… Ils n’ont pas la puissance d’action d’une huile essentielle, mais ils ont la douceur, la profondeur et l’efficacité d’une infusion légère.
  • En règle générale, ils possèdent l’activité de l’huile essentielle correspondante. Par exemple, l’huile essentielle de cyprès a une action décongestionnante veineuse et lymphatique. L’hydrolat est préconisé, par voie orale, pour soulager les jambes lourdes et donc soutenir la circulation veineuse.
  • Les hydrolats peuvent présenter, comme les huiles essentielles correspondantes, des chémotypes. Des hydrolats de thym à linalol sont présents sur le marché.

Exemples d’hydrolats pour soigner et soulager de nombreux maux

  • achillée millefeuille (Achillea millefolium) : drainant ;
  • basilic exotique (Ocimum basilicum) : digestion difficile ;
  • camomille romaine (Chamaemelum nobile) : apaisant, digestion, irritations cutanées ;
  • cyprès (Cupressus sempervirens) : circulation, jambes lourdes ;
  • fleur d’oranger (Citrus aurantium) : apaisant ;
  • genévrier (Juniperus communis) : drainant, rétention d’eau, cellulite ;
  • hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : anti-hématome, couperose ;
  • laurier noble (Laurus nobilis) : plaies buccales, rhumatismes, acné ;
  • lavande officinale (Lavandula officinalis) : calmant, peau irritée ;
  • livèche (Levisticum officinalis) : drainant hépatique, douleurs articulaires ;
  • marjolaine (Origanum majorana) : apaisant, stress, angoisse ;
  • menthe poivrée (Mentha piperita) : digestif, rafraîchissant ;
  • romarin (Rosmarinus officinalis) : drainant, troubles cutanés ;
  • sauge sclarée (Salvia sclarea): troubles menstruels, sécheresse cutanée ;
  • thym vulgaire (Thymus vulgaris) : stimulant, infections, douleurs articulaires ;
  • verveine citronnée (Lippia citriodora) : digestive, antispasmodique, apaisante.

Conditions de conservation

– Les hydrolats se conservent environ un an à température ambiante (≤ 19 °C), dans leur conditionnement d’origine (bouteille en verre teintée). Ils se conserveront plus longtemps à une température ≤ 10 °C ou au réfrigérateur. Dans ces conditions de stockage, ils peuvent se bonifier comme les bons vins.

– Pour être utilisés par voie orale, les hydrolats devront faire preuve d’une excellente qualité, notamment microbiologique. Après ouverture, il faudra les conserver au réfrigérateur et les consommer dans les 15 à 30 jours.

– Si vous les utilisez par voie locale, après ouverture, conservez-les au réfrigérateur et utilisez-les dans les 4 à 6 mois.

Remarques

– Il ne devrait pas exister pas d’hydrolats d’agrumes car les essences sont obtenues par expression à froid et pas par distillation par entraînement à la vapeur d’eau.

– Les hydrolats de fleurs, comme la lavande ou la fleur d’oranger, sont souvent appelés « eaux florales ».

Les hydrolats, des produits doux et efficaces

Utilisés par voie orale ou locale, les hydrolats représentent une belle partie de l’âme de la plante aromatique. Leur douceur est apaisante et réconfortante tandis que leur efficacité est profonde et pénétrante. De petits producteurs-distillateurs en font d’excellente qualité que je vous invite à découvrir. Dans l’arrière pays niçois, “Les senteurs du Claut” en sont un excellent exemple.

 

Pascale Gélis Imbert-Docteur en pharmacie-“Mon grand manuel des huiles essentielles”

6 Commentaires

  1. Bernadette
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour Pascale,

    Pouvez-vous m’éclairer concernant vos cours “mon programme huiles essentielles”? Je suis abonnée à votre cours que j’apprécie, cependant, je n’en reçois plus depuis le 8 septembre. Le cours est-il terminé? SNI ne répond pas à mes questions.
    Merci pour votre réponse.
    Bernadette

    Réponse
    • Pascale Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour Bernadette, j’ai signalé le problème à SNI, a-t-il été résolu ?
      Belle journée.
      Pascale GI

      Réponse
    • Martine
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour,
      Merci pour toutes ces richesses que vous nous partagez. Ma question est la suivante: existe t il un hydrolat pour soulager des reflux gastrique?
      Merci et bonne journée
      Martine

      Réponse
      • Pascale Imbert
        • Facebook
        • Twitter
        • Pinterest
        • Print Friendly
        • LinkedIn
        • Tumblr
        • Facebook
        • Twitter
        • Pinterest
        • Print Friendly
        • LinkedIn
        • Tumblr
        • Facebook
        • Twitter
        • Pinterest
        • Print Friendly
        • LinkedIn
        • Tumblr

        Bonjour Martine, je vous remercie. L’hydrolat de marjolaine est très intéressant dans cette indication. Vous avez sinon l’orme rouge qui est très efficace. Vous pouvez prendre de l’Arkodigest No Reflux qui vous soulagera cependant les reflux gastriques doivent être soignés de manière globale.
        Belle journée.
        Pascale GI

        Réponse
  2. CHRISTINE YVE-LECLERCQ
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Très juste! je me permettrais de conseiller également les hydrolats de chez Vitalba (Corse du Sud, près de Sartène) et notamment celui d’Hélichryse!

    Réponse
    • Pascale Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Merci beaucoup Christine pour cette info précieuse. Belle journée.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This