Le pissenlit, une panacée

C’est le printemps ! Nos prairies commencent s’égayer de jolis points jaunes qui ne sont autres que des pissenlits dont un des noms vernaculaires est « dent-de-lion » car il évoque leurs feuilles particulièrement dentelées. Cette petite plante, très commune en France, regroupe environ 1 200 espèces et sous-espèces ce qui engendre un certain polymorphisme. Toutefois, sa tige creuse et sont capitule plat et jaune permet de ne pas la confondre avec les crépis ou les piloselles. Son nom latin est Taraxacum officinale et il appartient à la famille des Asteraceae comme les marguerites ou les camomilles.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Rejoignez-nous, rejoignez SalviaMédica, la formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne et en libre service !

Grâce un abonnement annuel de 15 euros vous avez accès à de nombreuses vidéos gratuites et payantes !

Prenez soin de vous, efficacement, agréablement et naturellement, grâce à SalviaMédica !

Cliquez sur les textes en bleu pour suivre les liens !

 

Tout est bon dans le pissenlit !

Nos anciens ne se trompaient sur la valeur nutritive et médicinale du pissenlit ! Ses fleurs, riches en polyphénols donc en antioxydants, servent la confection de la fameuse confiture franche-comtoise, la « cramaillotte », et au « vin de pissenlit ». Ses feuilles entrent dans la composition du fameux mesclun niçois. Elles sont aussi riches en polyphénols, en acides aminés, en minéraux tels que le potassium, le fer, le calcium et le sodium et en vitamines notamment B2, PP, C et provitamine A. Notons la présence de lactones sesquiterpéniques dans toute la plante qui lui confère son amertume. Ses racines considérées longtemps comme de véritables légumes, consommés crus ou cuits, contiennent du fructose, des stérols, des alcools terpéniques ainsi que de l’inuline, un prébiotique qui nourrit notre flore intestinale, notre microbiote.

Ses vertus médicinales  

Comme le dit son nom « Pisse-en-lit », ses feuilles sont diurétiques très certainement grâce à leur forte teneur en potassium. Toutefois, la tradition veut qu’elles soient conseillées en cas d’énurésie nocturne. La racine est hépato-protectrice, cholérétique et cholagogue ce qui signifie qu’elle soutient le foie dans sa fonction dépurative en favorisant la production et l’évacuation de la bile dans l’intestin. Ainsi ce suc digestif jaune facilite la digestion des graisses notamment l’élimination de l’excès de cholestérol ainsi que la détoxification de l’organisme en favorisant l’évacuation des toxiques comme les résidus médicamenteux ou phytosanitaires, l’alcool… La plante entière est diurétique, anti-inflammatoire, immunostimulante et antianémique. Elle possèderait même des vertus anti-HIV et anti-cancéreuses. Toutefois, elle sera déconseillée aux personnes qui souffrent de calculs biliaires, d’affections cardiaques ou rénales ainsi qu’aux personnes allergiques aux Astéracées.

Vous avez dit “Mauvaise herbe” ?

Considérée par les jardiniers comme une mauvaise herbe et associée à la mort à cause de l’expression « Manger les pissenlits par la racine », notre jolie fleur jaune a pourtant tout d’une panacée ! De plus, il permet de joindre l’utile à l’agréable en étant alimentaire et médicinal. Et comme la nature est toujours bien faîte, vous pouvez le récolter, avec modération, dès à présent car c’est la saison idéale pour soutenir son foie. Bientôt, ses fruits, des akènes à aigrettes, vous inviteront à la rêverie. Emportés par les vent ou le souffle d’un enfant, ils essaimeront de petits soleils dans nos prairies !

Je vous adresse toute ma chaleureuse bienveillance et vous dis, cher(e)s ami(e)s des plantes, à très bientôt !

Dr Pascale Gélis Imbert L’Actu au naturel

 

2 Commentaires

  1. nirnouta
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour madame merci pour toutes c’ est explications entre la confiture , et la salade, puis les apport nutritionnel quel apporte c est a chaque fois un petit trésor a porter de la main gratuit et sans condition que nous pouvons a nouveau découvrir grâce a vous .
    Bien sur a condition qu’ il n y est pas de champ traiter a coter car malheureusement c est légion même en basse Normandie et je le déplore car l ‘ industrialisation a imposer ca loi malheureusement partout !

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Merci beaucoup ! Effectivement des trésors naturels à portée de main, vous avez tout compris, je vous en remercie. Hélas, la pollution est partout et contamine les plantes même sauvages. Je le déplore autant que vous.
      Je vous souhaite un agréable dimanche.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This