La mélisse

Actuellement, les autorités politiques et de santé ainsi que les médias distillent, à longueur de journée, des messages perturbants, confus et extrêmement négatifs faisant de ce confinement une période particulièrement propice aux angoisses, aux anxiétés, aux dépressions mineures à modérées et aux insomnies. Fort heureusement, de nombreuses plantes agissent, avec beaucoup d’efficacité, sur le système nerveux et contrairement aux médicaments de synthèse, elles n’ont pas d’effets secondaires. Car les anxiolytiques, les hypnotiques, les antidépresseurs perturbent les équilibres fragiles de notre organisme entrainant, parfois, de véritables états pathologiques. Donc avant de prendre un traitement chimique n’hésitez pas à essayer les plantes et les huiles essentielles, vous serez surpris(es) !

Remarque : cliquez sur les mots en bleu pour accéder aux liens. J’ai commencé ma formation en phytothérapie et en aromathérapie, en ligne, “SalviaMédica” en vous faisant découvrir le système nerveux et toutes les plantes et les huiles essentielles qui le soutiennent très efficacement. Ce choix n’était pas un hasard puisque le système nerveux fait partie du fameux terrain et qu’il est donc indispensable d’en tenir compte dans l’approche globale du soin. Cependant, je ne me doutais pas que connaître ces produits naturels allait s’avérer particulièrement important et intéressant en cette période particulièrement anxiogène. Je suis d’autant plus contente d’avoir mis à votre disposition tous ces merveilleuses plantes et HE dont vous pouvez avoir besoin. Vous êtes déjà nombreu(ses)x à l’avoir compris et n’oubliez pas que pendant la période de confinement, les vidéos sont à 6 euros au lieu de 8 euros et que de nombreuses vidéos sont gratuites après un abonnement annuel de 15 euros.

 

La mélisse dans tous ses états !

La mélisse (Melissa officinalis) fait partie de ces plantes aux magnifiques propriétés. Elle est une belle plante aromatique mais elle synthétise peu d’essence ; elle est, donc, avant tout, une plante médicinale qui mérite tout notre intérêt. Son nom latin est Melissa officinalis, « melissa » vient du grec « melissophullon » qui signifie « herbe aux abeille » car elle est mellifère. Elle appartient à la grande famille des Lamiacées comme le thym et le romarin. Elle est parfois appelée mélisse citronnelle, thé de France ou, à tort, citronnelle car elle dégage une agréable fragrance citronnée. Elle est originaire d’Europe et connue depuis l’Antiquité puisque Dioscoride et Pline l’Ancien, des médecins grec et romain, la recommandaient. Au XVIIème siècle, elle faisait partie des plantes cultivées dans les jardins des monastères. Les Carmes en ont fait, d’ailleurs, un extrait hydroalcoolique appelé « Eau des Carmes » ou « Eau de mélisse ». Paracelse disait que c’était la « meilleure essence du cœur » car elle est équilibrante du système nerveux avec un tropisme pour le cœur, comme la merveilleuse aubépine.

La mélisse au scanner !

La mélisse contient de nombreux constituants dont des flavonoïdes, des acides phénols comme l’acide rosmarinique ou caféique, des tanins et une essence, en faible quantité, riche sesquiterpènes, en citral et en citronnellal. Cette richesse lui confère de très belles propriétés thérapeutiques ; elle est hypotensive, antioxydante, antispasmodique avec une affinité pour la sphère digestive, antivirale notamment en cas d’herpès labial, de bouton de fièvre. Elle est une grande régulatrice de l’axe hypothalamo-hypophysaire, le chef d’orchestre de notre organisme. Son huile essentielle étant très chère, elle sera prise en infusion ou en extrait hydroalcoolique. L’eau des Carmes figure parmi les spécialités pharmaceutiques les plus anciennes encore utilisées de nos jours ; c’est dire si notre agréable et subtile mélisse possède des pouvoirs extraordinaires qui défient le temps.

Réalisez vos mélanges en fonction de vos ressentis ! 

Vous remarquerez que les émotions ne s’expriment pas de la même manière selon les individus. Chez certains, elles induisent des palpitations, chez d’autres des aigreurs ou des maux d’estomac… Il est très important d’en tenir compte afin de bien cibler la plante et d’obtenir les résultats escomptés. Dans cet esprit, la médecine traditionnelle chinoise relie les 5 émotions à 5 organes : la peur aux poumons, la colère au foie…

Quand les « peurs », les inquiétudes entrainent des palpitations cardiaques

Mettez 10 g de feuilles de mélisse et 10 g de sommités fleuries d’aubépine dans un litre d’eau frémissante. Arrêtez le feu, couvrez, laissez infuser pendant 10 à 15 min, filtrez et buvez l’infusion au cours de la journée, notamment, une tasse, une heure avant le coucher, pendant 3 semaines. A renouveler après un arrêt du traitement de 5 jours.

Quand les « peurs », les inquiétudes entrainent des crampes ou des brûlures d’estomac

Mettez 10 g de feuilles de mélisse et 10 g de sommités fleuries de marjolaine dans un litre d’eau frémissante. Arrêtez le feu, couvrez, laissez infuser pendant 10 à 15 min et filtrez et buvez l’infusion au cours de la journée, notamment, une tasse, une heure avant le coucher, pendant 3 semaines. A renouveler après un arrêt du traitement de 5 jours.

Quand les « peurs », les inquiétudes entrainent des insomnies

Mettez 10 g de feuilles de mélisse et 10 g de parties aériennnes de passiflore dans un litre d’eau frémissante. Arrêtez le feu, couvrez, laissez infuser pendant 10 à 15 min et filtrez et buvez l’infusion au cours de la journée, notamment, une tasse, une heure avant le coucher, pendant 3 semaines. A renouveler après un arrêt du traitement de 5 jours.

Une merveilleuse plante !

La mélisse est une plante discrète qui dégage une belle aura ! Les abeille ne s’y sont pas trompées !

Des études scientifiques montrent qu’elle protègerait notre corps de l’empoisonnement aux métaux lourds et qu’elle est très efficace pour soulager l’herpès labial, en application locale. Cette semaine je vous ai fait découvrir “le couteau suisse de l’aroma“, la mélisse pourrai aussi être, aussi, à sa façon, une panacée pour notre système nerveux trop sollicité !

Je vous souhaite un agréable 1er mai, sans muguet, mais avec la mélisse et toute ma bienveillance ! A très bientôt, prenez bien soin de vous et de vos proches, naturellement !

Dr Pascale Gélis ImbertMa formation en ligne “SalviaMédica”

 

6 Commentaires

  1. Nathalie
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonjour dans vos préparations s’agit-il d’utiliser les plantes et sommités fraîches ou sèches ?
    Merci beaucoup pour tous vos bons conseils

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour Nathalie, vous pouvez utiliser les deux. Fraîches si vous en avez dans votre jardin sinon sèches.
      Belle fin de journée.
      Pascale GI

      Réponse
  2. Giovani gacomo
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Très bel exposé sur la mélisse
    Je m’en sers souvent en complément du magnétisme pour l’anxiété et ma sphère abdominale avec d’excellentes résultats

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Merci beaucoup Giovani, j’aime beaucoup les retours d’expérience. Ils sont toujours enrichissants.
      Belle fin de journée.
      Pascale GI

      Réponse
  3. Marie Blanche
    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest
    • Print Friendly
    • LinkedIn
    • Tumblr

    Bonsoir,
    Je souhaiterai savoir si la mélisse a un impact sur la glande thyroïde et si elle pourrait présenter une contre-indication car dans certains articles, il s’avérerait qu’elle soit à éviter en cas d’hypothyroïdie.
    En tout cas, merci pour ces portraits et conseils sur les plantes et/ou huiles essentielles

    Réponse
    • Pascale Gélis Imbert
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr
      • Facebook
      • Twitter
      • Pinterest
      • Print Friendly
      • LinkedIn
      • Tumblr

      Bonjour Marie Blanche, effectivement c’est ce que l’on entend dire parfois. Cependant, aucune mention, aucune restriction, en ce sens, ne sont données par les différentes Autorités de Santé européennes. Dans la formation, que j’ai mise en ligne je rassemble, pour chaque plante, les études scientifiques, les usages traditionnels et les mentions des autorités de santé afin de lever toute ambigüité. https://www.epiphyt.com/categorie/formation-salviamedica/
      Car il faut pouvoir utiliser les plantes et les huiles essentielles efficacement et en toute sérénité.
      Je vous souhaite une agréable journée Marie Blanche.
      Pascale GI

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Print Friendly
  • LinkedIn
  • Tumblr

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement nos conseils et informations.

 

A votre inscription, vous recevrez Gratuitement mon livret :
"Mes huiles essentielles en voyage"

L'Actu au naturel !

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'information afin de recevoir, régulièrement, des informations, des soins, des anecdotes sur les plantes médicinales et les huiles essentielles !

En plus vous recevrez Gratuitement mon livret "Mes huiles essentielles en voyage"

Votre inscription est confirmée, merci !

Pin It on Pinterest

Share This